Noël : quand le Dieu-Père tombe en amour
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(23 décembre 2018)

Le ciel maintenant
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(23 juillet 2017)

Les mutants sont parmi nous
Jacques Godbout
(25 septembre 2016)

Les principaux codes de l'apocalypse
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(11 septembre 2016)

Propositions pour une Église d'avenir
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(28 août 2016)

Pardonner: Naïveté ou sagesse?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(5 juin 2016)

Vivre déjà dans la miséricorde!
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(22 mai 2016)

Ni relativisme ni absolutisme: pour un christianisme d'ici
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(15 mai 2016)

Quand la religion se fait prétexte
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(1 mai 2016)

Satan et l'enfer: On en parle encore?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(24 avril 2016)

Pour se défaire des ses poisons, pour une foi possible encore!
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(17 avril 2016)

L'Apocalypse: terreur ou joyeuse nouvelle?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(10 avril 2016)

Résurrection: mais pour quel corps?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(27 mars 2016)

Une vie achevée en résurrection
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(20 mars 2016)

Péché originel ou manque originel de moyen de salut?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(28 février 2016)

Dieu absent ou réduit au silence?
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(28 février 2016)

Notre Père: une prière tournée vers l'avenir
Pierre-Gervais Majeau, ptre, diocèse de Joliette
(21 février 2016)

Réflexions antérieures




Évangile du 21 juillet 2019

Seizième dimanche du temps ordinaire
Luc (Lc 10,38-42)

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut.
Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.
Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. »
Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »


Seizième dimanche du temps ordinaire (21 juillet 2019)
Homélie par Pierre Lefebvre, bibliste

Savoir accueillir Dieu chez soi

Les textes du lectionnaire dominical du 16 ième dimanche du temps ordinaire C nous invitent à accueillir Dieu dans notre vie. Dans la première lecture, Abraham et Sarah accueillent avec générosité trois voyageurs, pourtant inconnus. Dieu lui-même apparaît et vient annoncer la naissance prochaine d'un fils, premier-né d'une descendance nombreuse (Gn 18,1-10a). Dans la seconde lecture, Paul nous invite à bien écouter le message de l’Évangile, à y chercher, en la personne du Christ, la réponse à toutes les grandes interrogations humaines (Col 1,24-28). L’évangile de Luc met en scène la rencontre de Marthe et Marie avec Jésus (Luc 10,38-42). Luc vient insérer ce récit après le bon Samaritain (Luc 10,25-37) pour illustrer une façon d'aimer Dieu : « boires les paroles » de Jésus pour être son disciple. Luc forme ainsi une chaîne de trois aspects de la vie chrétienne : le service du prochain, l'écoute de la Parole de Dieu, la prière. Le repas chez Marthe peut être considéré comme le troisième volet d'un enseignement sur l'amour du prochain.

Texte intégral



Raymond Gravel, un sacré curé!

Présentation du documentaire
Présenté le jeudi 13 aoùt 2015 à Télé-Québec.
L’abbé Raymond Gravel ne sera jamais canonisé, mais sa vie en aura inspiré plus d’un. Ordonné prêtre en 1986, il a osé remettre en question les dogmes de l’Église catholique, notamment à propos du mariage entre conjoints de même sexe, du droit à l’avortement et de l’euthanasie.
L’amour de l’abbé Gravel pour l’Église l’a poussé à tenter de la moderniser, voire de la défier de l’intérieur pour la rapprocher du message évangélique auquel il croyait. En plus d’avoir été prêtre, Raymond Gravel a aussi été aumônier auprès des pompiers et des policiers, et avant cela, député fédéral pour le Bloc québécois, barman et prostitué. Quel a été le parcours de l’homme derrière le personnage public? Qu’est-ce qui l’a conduit à devenir prêtre alors qu’il a ensuite sévèrement critiqué son institution? (Source: Télé-Québec)

Disponible en visionnement.


Disponible en librairie



Une biographie complète et autorisée a été rédigée avec beaucoup de professionnalisme par M. Claude Gravel.

Pour connaître la vie de l'abbé Raymond Gravel, ce prêtre hors du commun qui nous a quitté le 11 août dernier, ce livre saura sûrement vous intéresser.


Pour en savoir davantage...




PÈLERINAGES ET VOYAGES CULTURELS 2019


Vous trouverez, en annexe, les différents pèlerinages et voyages culturels qui auront lieu durant l'année 2019.

Document en annexe



par Pierre-Gervais Majeau, ptre

La parabole des deux amis et de l'ours


Deux amis de toujours faisaient route ensemble, par un bel après-midi d’automne, dans la forêt de la Ouareau. Soudain, ils aperçoivent un ours qui vient vers eux, Le premier qui vit l’ours monta rapidement sur un arbre et laissa seul son ami affronter le péril, bien qu’ils soient depuis toujours de grands amis. L’autre compagnon, se souvenant que l’ours a horreur de la viande faisandée, décide de faire le mort en se couchant de tout son long, ne remuant ni pieds ni mains et retenant son haleine. L’ours s’en approcha, flairant son corps, le tournant d’un bord et de l’autre pour enfin approcher sa hure de la bouche et des oreilles de ce compagnon figé de peur. Le tenant pour mort, l’ours décida alors de s’en aller tenter sa chance ailleurs dans la forêt. Les deux amis sentant le danger passé, se remettent donc en route. Celui qui avait trouvé son salut dans les branches de l’arbre demanda alors à son ami ce que l’ours lui avait confié à l’oreille lorsqu’il était couché par terre. L’autre répliqua : « Il m’a dit plusieurs choses qu’il serait inutile ici de répéter, mais ce que j’ai bien retenu, c’est qu’il m’a averti de ne compter jamais parmi mes amis que ceux dont j’aurai éprouvé la fidélité dans ma mauvaise fortune. » ( D’après une fable d’Ésope )

Texte intégral


Disponible en librairie

Pierre-Gervais Majeau relit ici l’Évangile à la lumière des fables de grands auteurs de toutes les époques, d’Ésope au contemporain Bruno Ferrero en passant par Jean de La Fontaine. Textes laïques et chrétiens s’éclairent alors mutuellement, les premiers dévoilant toute leur profondeur spirituelle et les seconds toute leur humanité.

Une fenêtre ouverte sur la liberté et sur la vie en plénitude. Des fables et textes évangéliques réunis dans un réjouissant mariage. Une lecture spirituelle à portée universelle.

Éditions Médiaspaul
256 pages



Mise à jour le 17 juillet 2019  -   Contacter le webmestre

© 2019   Réflexions Raymond Gravel
        
 Visiteurs depuis le 23 mai 2019